Success Story : Happytal

Anne-Sophie Squiban Du côté de nos start-ups

Si vous, (ou l'un de vos proches) avez déjà réalisé un séjour à l'hôpital, ce souvenir ne figure pas dans les meilleures expériences de votre vie. Happytal, une start-up a présenté à nos Business Angels, en 2014, sa solution spécialisée : un service de conciergerie dédié aux personnes hospitalisées.

Une success story à la sauce Angels Santé
Une start-up à vocation sociale

L'idée de sa création a émergé à partir d’une expérience personnelle, d’« une véritable frustration de ne pas pouvoir montrer à une personne chère qu’on est à côté d’elle quand on habite à l’autre bout de la France autrement que par un coup de fil, » explique Romain Revellat, cofondateur de l’entreprise avec Irwin Lan et Pierre Lassarat, ainsi que de l’expérience professionnelle de chacun. 

Les deux premiers travaillaient dans le conseil en stratégie dans le domaine de la santé et des assurances maladie, le troisième dans le milieu des systèmes informatiques. « Nous avions une connaissance du marché qui nous a permis de sauter le pas » et répondre à cette problématique : 

Comment rompre l’isolement des patients, et aider les familles à gérer certains éléments du quotidien des patients, même en étant à distance ?
Image
Les Happy fondateurs : 

Romain Revellat et Pierre Lassarat

Ils se rencontrent chez McKinsey où ils se côtoient pendant plus de 2 ans.

La mise en place du projet

En 2013, Romain Revellat et Pierre Lassarat mettent en place leur projet : un service de conciergerie dédié aux personnes hospitalisées et notamment les plus âgées, service également accessible aux personnels soignants.

Besoin d’un coiffeur en chambre, d’une esthéticienne, de recevoir le journal, d’offrir une corbeille de fruits, un plateau repas sortant de l’ordinaire ou des chocolats à un proche hospitalisé, le patient ou sa famille peuvent faire appel à Happytal, pour des tarifs similaires à ceux proposés en boutique. « Ce n’est pas parce qu’elle est hospitalisée, qu’une personne doit payer plus cher », estime Romain Revellat. 

La mise en œuvre du projet a nécessité une période R&D afin de développer un système informatique capable de considérer toutes les demandes, de pouvoir intégrer toutes les contre-indications médicales même si le prestataire n’a pas accès au dossier médical des malades, d’automatiser l’animation du réseau de fournisseurs. Les clients disposent pour cela, outre le comptoir présent dans chaque hôpital, d’une plateforme téléphonique et d’un site Internet.

L'équipe d'Happytal
Happytal adoucit l'hôpital
Et c'est... une réussite !

Ce beau projet est soumis à nos administrateurs au mois de janvier 2014 puis passe en plénière où il séduit immédiatement nos Business Angels ! Une levée de 700 000 euros est réalisée la même année avec la participation d'autres réseaux.

En 5 ans, 150 000 patients ont eu recours aux services d’Happytal et plus de 30 établissements hospitaliers français ont intégré un comptoir de services Happytal au sein de leur structure. Aujourd’hui le développement d’Happytal se poursuit en France, avec 30 ouvertures de comptoirs prévues en 2018, 170 recrutements et une extension de leur offre.

Aujourd'hui Happytal s'exporte au delà des frontières de l'hexagone, avec l'arrivée de la plus "happy" des conciergeries au CHU Saint Pierre, en Belgique.