BrainTale sécurise un premier tour de financement

Angels Santé Du côté de nos start-ups

 
Image
 

BrainTale est une société innovante qui ouvre une nouvelle ère en médecine

 


Communiqué de presse (extrait):

Paris, le 9 novembre 2020 - BrainTale, une société française innovante dédiée à l’optimisation de la prise en charge en routine clinique des patients atteints de lésions cérébrales avec son portefeuille de dispositifs médicaux numériques de quantification et de prédiction en neurologie et soins intensifs, annonce la finalisation de son premier tour de financement sécurisant plus de 1M € de financements.

Le tour de table, qui comprend un prêt de Bpifrance, a rassemblé des investissements de Business Angels, emmenés par Angels Santé. Le tour de table comprend également Paris Business Angels, Femmes Business Angels et Arts & Métiers Business Angels, rejoints par des vétérans des industries medtech, pharmaceutiques et de l'investissement.
Julie Rachline, directrice générale commente « Cette première étape de financement est un premier pas majeur dans notre volonté de proposer des outils permettant des soins adaptés aux patients atteints de maladies neurologiques. Il permet la mise en oeuvre de notre stratégie de développement et de commercialisation ».

Créé en juillet 2018, la société commercialise un premier produit, brainQuant, marqué CE, solution SaaS permettant de quantifier les lésions cérébrales à partir de l'IRM de diffusion (imagerie par résonance magnétique). Les solutions de la société sont des dispositifs médicaux de mesures standardisées avec un contrôle qualité, associées à des algorithmes d'intelligence artificielle qui répondent à des questions médicales non satisfaites. BrainScore-coma, une solution SaaS combinant brainQuant à des alogorithmes d'intelligence artificielle pour prédire l'émergence du coma en soins intensifs après des lésions cérébrales graves devrait recevoir le marquage CE d'ici mi-2021. Ce produit est notamment issu d’essais cliniques prospectifs réalisées auprès de plus de 500 patients conduits par l’AP-HP (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris).


Lire le communiqué